Epicerie américaine en ligne


Someday in L.A Come to my place americanlife.fr

Published on septembre 5th, 2013 | by Basile

0

Recherche appartement ou maison… Los Angeles Edition

L’entonnoir se resserre donc. Le passage d’une vie à l’autre s’opère. Les démarches administratives puis le lieu, il fallait à présent décider de la date d’un départ et surtout, très important, d’un toit sous lequel s’abriter dans la Cité des Anges. Pour la date du départ je fixe le début du mois de septembre ayant des contraintes familiales à la fin du mois d’août. Ne pas être présent au baptême de son filleul ça le fait pas, surtout si on veut s’épargner des années de haine par la suite. Départ fixé pour le 9 septembre. Les billets sont vite achetés et je m’en sors plutôt bien.Avions plane americanlife.fr Je décide de les prendre en agence cette fois-ci pour être sûr d’avoir un interlocuteur direct en cas de souci. Bon… Cette expérience me fait vite me rendre compte de l’incompétence de nombreux agents de voyage. Sur les cinq agences, seule une a fait preuve de sérieux et c’est d’ailleurs celle qui me proposera un tarif plus bas. Je n’hésite pas longtemps. En effet, lorsque je donne ma date de départ, le 9 septembre, et que je notifie l’utilisation totale de la durée de mon visa touristique, j’obtiens : «Très bien ! Donc 3 mois….cela fait donc du 9 septembre au 9 décembre». Je ne réagis pas car peu habitué… Les tarifs sont intéressants et les quatre premières agences me tiennent le même discours. Et c’est la cinquième qui me fera échapper à un gros problème si j’avais choisi une des concurrentes. Lorsque que l’on parle de visa touristique, on parle en jours et non en mois, 90 jours et non 3 mois, ce qui peut faire la différence quand le mois de novembre compte 31 jours et que donc on aurait eu un total de 91 en allant du 9 septembre au 9 décembre, soit un jour de dépassement pouvant occasionner de gros soucis avec la douane. Bref, le souci réglé, j’achète mes billets par American Airlines.

Maintenant, le toit… Je pense à mes projets professionnels dans un premier temps et en soumettant mes idées auprès de mes contacts sur place, je sélectionne le triangle Santa Monica, Beverly Hills et West Hollywood. Ce qu’il faut se dire c’est que les loyers y sont assez élevés et qu’il faut s’attendre à de nombreux pétards mouillés. Echec americanlife.frMa chère Madeleine m’oriente vers une colocation à Beverly Hills entre français. Endroit sympa, coloc OK après réflexion… Je pense être libéré d’un poids puis j’apprends quelques semaines après que la fameuse coloc a changé d’avis. Premier échec. On repart dans les recherches et pour espérer avoir un résultat plus rapide, je réduis ma recherche à la zone de West Hollywood en exécutant un conseil qui m’avait été donné : penser «communautaire». C’est-à-dire dans mon cas la communauté française et la communauté gay. J’obtiens une nouvelle offre par le biais des «Frenchy à LA» sur facebook. Une française en stage à West Hollywood me propose de prendre la suite de sa coloc qui part fin août. Après quelques échanges de mails et de photos, j’accepte. Un moment passe et j’apprends lors d’un échange qu’elle va devoir quitter le logement en même temps que sa coloc. Deuxième échec. Je continue donc en postant tous les jours mon annonce sur Craigslist.com, le site de référence des petites annonces aux USA. J’obtiens plusieurs propositions mais rien de bien sérieux. J’obéis à un nouveau conseil d’un de mes contacts en m’inscrivant à des sites de rencontres et en précisant ma recherche d’un lieu de vie du côté de WeHo dans mon profil. Encore des propositions…pas toujours décentes mais deux attirent mon attention. Envois de photos, échanges de mails, échanges facebook mais rien de bien concret. C’est alors que je reçois LE mail. Une personne résidant dans la zone que je souhaite a vu mon post sur Craigslist.com et me propose une chambre dans un appartement en colocation au coeur de West Hollywood. wehowallUn loyer plus faible que les autres vus jusqu’à aujourd’hui, et, en plus, salle de sport et piscine dans la résidence. Bref, l’idéal ! Ca reste donc douteux mais j’échange avec le propriétaire des lieux qui s’avère être très sympathique. De nombreux mails plus tard, il m’apprends que plusieurs personnes sont intéressées (et M**** encore un échec à venir). Je dois donc me décider vite. Je contacte donc mon amie Kat sur place qui prend rendez-vous avec Rod (le colocataire) et visite l’appartement le lendemain matin. Après un débriefing très positif, c’est décidé, je le prends ! Le Sunset Strip à West HollywoodJe skype Rod dans la foulée pour lui dire que c’est OK et qu’il aura la caution le lendemain. Il annule donc les autres visites et reçoit comme prévu le lendemain  sa caution par Paypal. CA C’EST FAIT !!!!

Je peux donc à présent mettre à jour mon CV et ma page anglophone Linkedin ! Il n’y a plus qu’à préparer les derniers détails. L’excitation monte, un peu de stress aussi (j’imagine que c’est normal). Bon, en plus, je viens d’apprendre aujourd’hui que mon meilleur ami fait la route de Phoenix pour me retrouver à l’aéroport ! So good !!!!! Les amis je vous dis désormais à la semaine prochaine à Los Angeles. J-4. Let’s make it happen !

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,


About the Author

Basile

''Mon intérêt pour la culture américaine m'a mené à vouloir apporter ma plume à Americanlife.fr. J’espère y transmettre avec mes mots et mon style, mes goûts pour les tendances, la mode ou les petites choses insolites qui prennent place de l’autre côté de l’Atlantique...''



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

css.php