Epicerie américaine en ligne


Published on juillet 23rd, 2013 | by Cynthia

Le Roller quoi ? Un regard sur le sport américain Roller Derby.

Vous connaissez déjà le Roller Derby ? Grâce à notre expert Cynthia, American Life vous propose de découvrir ce sport d’origine américaine qui devient de plus en plus populaire dans le monde entier. Mettez vos protections et sautez sur la piste ! 

Roller Derby RennesLe Roller Derby, un vieux spectacle américain, n’est plus du tout un spectacle et n’est plus seulement américain.

Un sport de contact joué sur des patins à roulettes. Et oui ! Pas sur des rollers en lignes.

Il y a un peu plus d’un an, au téléphone avec maman, je lui explique que je me suis mise à une nouvelle activité : le patin à roulettes.

« Ah, bon », réplique-t-elle, « Il y a encore des gens qui font ça ? »

« Oui, en fait, je compte m’entraîner tout l’été pour m’inscrire au club local de Roller Derby (Roller Derby Rennes) ».

Pause silencieuse.

« Mais, c’est quoi exactement ce sport ? Quand on me dit «Roller Derby», ça m’évoque une image des femmes qui patinent autour d’une piste en se tapant dessus. Aaaah oui, c’est ça ! T’es folle !  Quand j’étais jeune je regardais les matchs à la télé (dans les années 70). Elles se donnaient des sales coups, de vraies brutes… »

Vintage Roller Derby - blog sport americainLe Roller Derby a beaucoup évolué depuis ses origines dans les années trente, et la forme que ma mère a connue ressemblait plutôt à ça :

En regardant des vieux extraits des matchs sur YouTube il y a quelques jours,  j’étais un peu surprise de voir à quel point le Roller Derby d’antan ressemblait au catch: des coups de poings, de coudes et de pieds… des gestes qui vous élimineraient rapidement d’un match moderne. Il y avait des mouvements vraiment spectaculaires, parfois peut-être trop. Certes, les joueurs et joueuses étaient des patineurs talentueux qui devaient  beaucoup s’entraîner mais les spectateurs, au fond d’eux, savaient que c’était du spectacle. Les beaux gestes étaient montés en coulisses, et les gagnants possiblement connus à l’avance. Ce qui est aussi frappant pour une joueuse de la version moderne (et je dis joueuse car nous sommes en majorité des femmes) c’est l’absence de stratégie de jeu, élément essentiel du Derby aujourd’hui.

Le Roller Derby avait quasiment disparu de la conscience américaine dans les années 80 et 90. Rien de scientifique dans ce que BlissPosterje raconte mais étant née dans les années 80, je n’ai jamais trop entendu parler du Roller Derby pendant mon enfance. A la limite, le terme évoquait une image très « vintage », celle d’un spectacle d’autrefois. J’avais un peu honte de l’avouer au départ, mais c’est le film Whip it (Bliss en français) de 2009 avec Drew Barrymore qui m’a donné envie d’enfiler mes patins.  Ce film m’avait fait rêver comme une petite fille, un peu comme je rêve encore aujourd’hui quand je vois les joueuses plus avancées de notre ligue ou des autres ligues sur la piste. Mais bon, il y avait deux problèmes. 1) Ce n’était pas un sport très repandu. 2) J’étais en France, et il n’y avait sûrement pas de Roller Derby en France. Je n’ai donc pas cherché plus loin… Quelques années plus tard, quand j’ai appris qu’il y avait un club dans ma ville française, il n’y avait pas une seconde de plus à perdre. Moi, qui ne faisais pas de sport et buvait trois verres de vin rouge le soir, je devais donc me mettre au Roller Derby !

Et les recherches ont commencé…

 

J’ai appris que la version moderne du Roller Derby est apparue au début des années 2000 aux Etats-Unis, plus précisement au Texas. Il s’agit de deux équipes de 5 joueuses sur la même piste patinant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Dans chaque équipe il y a quatre «bloqueuses» et une «jammeuse», celle qui peut marquer des points pour son équipe. Il y a deux manches de trente Roller Derby Modern minutes. Les manches sont composées des petites rondes qu’on appelle des « jams ». Lors d’un jam, la jammeuse doit essayer de  passer le « pack » c’est-à-dire l’ensemble des bloqueuses. Ensuite, la jammeuse marque un point pour chaque tour d’avance qu’elle fait par rapport aux joueuses adverses.  Par exemple, si elle a un tour d’avance sur les quatre bloqueuses adverses, elle a quatre points. Si elle a un tour d’avance sur les quatre bloqueuses ET la jammeuse adverse, c’est cinq points. Elle peut continuer à accumuler des points jusqu’à la fin du «jam» qui peut durer jusqu’à deux minutes. Les bloqueuses doivent empêcher la jammeuse adverse de passer en lui bloquant le chemin, en la mettant à terre ou en la faisant sortir des limites de la piste. Comme dans n’importe quel sport de contact, il faut apprendre à donner et à encaisser mais c’est quand même très règlementé. Pas de coup de tête ou de coude, pas de croche-pied, etc. Le jeu doit rester propre et tout non-respect des règles envoie le mauvais joueur en prison pour un tour !

Le Derby est arrivé en Europe un peu plus tard. Les premiers clubs français ont vu le jour en 2010 et cette pratique ne cesse de se développer depuis.

Voici quelques informations clés sur le Roller Derby :

  • Autrefois, le Derby se jouait sur une piste inclinée. Aujourd’hui la plus grande partie des équipes jouent sur des pistes plates (même si certaines pistes inclinées existent encore).
  • A l’heure actuelle, l’organisme qui règlemente la pratique du Roller Derby dans le monde est la WFTDA (Women’s Flat Track Derby Association). Tous les clubs n’appartiennent pas à cette organisation mais une majorité obéit aux règles qu’elle met en place.
  • Ce sont les femmes qui ont lancé le mouvement, mais les hommes s’y mettent également. Des équipes masculines voient le jour. Le MRDA (Men’s Roller Derby Association) travaille avec la WFTDA.
  • Le Roller Derby aujourd’hui est remarquable par son esprit indépendant et autonome. « For the skaters, by the skaters », l’idée étant que se sont les joueuses qui développent leur sport et qui ont la main sur sa gouvernance générale.
  • Si le Roller Derby vous intéresse, il faudra être patient. Les joueuses ou joueurs sont tenus de passer un examen assez rigoureux d’aptitudes avant de pouvoir faire leur premier match. Il s’agit de différentes épreuves sur patin : agilité, freinage, endurance etc. Il y a même un examen écrit pour vérifier la connaissance des soixante pages de règlement.
  • En Derby, un match s’apelle un « bout » (combat en anglais).
  • Si le Derby actuel n’est plus le spectacle d’autrefois, il reste tout de même un côté folklorique. La plupart des joueuese ont un nom de scène. Quelques exemples : Speed McQueen, Coma-Kazi, Jean Claude Van Damsel…
  • Casque, protège-dents, protège-poignet, protège-coudes et protège-genou sont les protections obligatoires.

protections roller derby moderne sport americain

  • Le Roller Derby est actuellement à l’étude pour intégrer les Jeux Olympiques de 2020
  • Vous voulez en savoir plus sur le Roller Derby et toute son Histoire ? Alors voici une lecture incontournable : Down and Derby: The Insider’s Guide to Roller Derby (en anglais)

Down and Derby livre sur le roller derby

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,


About the Author

Cynthia

Née dans l’Etat des Grands Lacs (Michigan), je suis partie jeune pour découvrir le monde…et ce qui ne devait être qu’un passage en France s’est installé dans la durée: 7 années aujourd’hui. J’enseigne « l’américain » comme diraient les Français, pour vivre et nourrir mes passions comme les voyages ou l’achat de nouvelles roues pour mes patins à roulettes.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

css.php