Epicerie américaine en ligne


Published on juin 12th, 2013 | by Guillaume

Baseball: le passe-temps de l’Amérique

Il n’est pas facile de faire comprendre à un Français que les sports américains sont plus intéressants que le foot. Avant toute chose, je dois préciser que je ne ferai référence au football européen (qui se joue vraiment avec les pieds) que par “foot”, afin de ne pas faire injure au “vrai” football, version américaine (qui se joue, il est vrai, surtout avec les mains).

Il faut reconnaître que sur le papier, les sports américains accumulent plusieurs caractéristiques que l’on pourrait voir comme des défauts: règles compliquées, nécessité d’un certain équipement, difficulté à y jouer entre amis, nombreuses interruptions publicitaires… J’arrête ici la liste, mais je la garde à l’esprit pour vous montrer plus tard qu’en réalité sous ces défauts se cachent de nombreuses qualités.

baseball USA, americanlife.fr

Quand on s’intéresse aux Etats-Unis, on doit se pencher un minimum sur ses principaux sports, sinon on se prive de tout un pan de sa culture populaire, et on se coupe d’un grand nombre de références partagées, jusque dans la langue vernaculaire. L’anglais américain est en effet rempli d’expressions qui viennent du baseball et sont utilisées dans la vie de tous les jours: “three strikes and you’re out”, “we got to second base”, “a ballpark figure”, “I knocked it out of the park”… Si vous ne comprenez pas ces expressions, il faut vous mettre au baseball, ou vous acheter un très bon dictionnaire.

NBA Basket, Americanlife le blogJe n’ai pas choisi la facilité en m’attaquant en premier au baseball, qui est le sport américain le moins médiatisé en France. On peut en effet suivre la saison de NBA depuis la France sans difficulté. De toute façon, il y a tant de Français et d’Européens qui y jouent que le basketball ne devrait même plus être considéré comme sport “américain”! A mon avis, si le basket est autant suivi en France, c’est avant tout grâce aux performances de Tony Parker et consorts. Cela dit, ce n’est pas parce que des Français sont bons dans un sport que ce sport est forcément intéressant à regarder, comme les exemples du handball, du judo et de la natation le prouvent: on peut apprécier les performances individuelles des Nikola Karabatic, Teddy Riner et autres Florent Manaudou, mais je vous mets au défi de regarder 3 heures de natation d’affilée sans bailler une seule fois.

Pour revenir sur les autres sports vraiment américains, on peut voir sur les chaînes comme Canal + quelques matchs de hockey sur glace, sans doute en raison de son côté spectaculaire: rien de tel que quelques barbus costauds qui se placardent contre des barrières à 50 km/h. Et puis le sport n’est pas difficile à suivre, il s’agit de marquer des buts, comme au foot. Enfin, on entend un peu parler du football américain autour du Super Bowl parce que l’événement est accompagné d’une forte dose de rêve américain, d’un concert en bonne et due forme à la mi-temps, et de pubs aussi drôles que coûteuses.

Sport americain, American Life le blog

Mais le baseball, curieusement, on n’en entend jamais parler. Est-ce parce qu’aucun Français n’a jamais percé en MLB (Major League Baseball)? Après tout, le baseball est très pratiqué au Japon, pays qui fournit de nombreux joueurs d’élite à la ligue majeure américaine, comme Yu Darvish, le lanceur (pitcher) des Texas Rangers, à tel point que quand il joue le stade affiche des publicités en japonais. Il y a pourtant ça et là des joueurs qui fleurent bon la France de nos ancêtres, comme le joueur de Kansas City Jeff Francoeur, aka “Frenchy”, même s’il ne parle pas vraiment français. Cela dit, si l’attrait principal d’un sport américain est d’y voir des joueurs aux noms français, il est plus simple de se tourner vers le hockey sur glace et ses légions de Québecois. Alors pourquoi est-ce que personne ne s’intéresse au baseball en France? La mention des pseudo-défauts que j’ai énumérés plus haut devrait suffire, donc plutôt que de répondre à cette question, je vais expliquer pourquoi tout le monde devrait se mettre au baseball, en démontant ces clichés un par un.

1) “Les règles sont compliquées”.

Il s’agit de l’argument le plus récurrent, et pourtant c’est l’un des moins recevables à mon avis. Un joueur lance une balle, un autre doit essayer de frapper cette balle avec une batte, puis faire le tour d’un losange en courant très vite — soit un jeu comme on pourrait en inventer à la maternelle! D’accord, je fais un peu preuve de mauvaise foi, il y a quelques subtilités tactiques, mais rien qui ne soit absolument incompréhensible si l’on regarde deux ou trois rencontres ou si on jette un coup d’oeil à Wikipedia.

2) “Il ne se passe rien pendant un match”.

Là encore, il s’agit d’un argument qu’on trouve chez des personnes qui ne connaissent pas le baseball et qui n’ont jamais regardé un match en entier. D’abord il faut savoir qu’il y a des matchs presque tous les jours: une équipe joue en général 5 matchs par semaine, soit 162 rencontres par saison: on n’a pas le temps de s’ennuyer. Les équipes jouent le plus souvent contre des équipes de leur division, qui sont réduites à 5 ou 6 équipes, ce qui exacerbe les rivalités.

Washington Nationals v San Francisco Giants

Au sein d’un match, il faut savoir apprécier autre chose que les homeruns: il y a des balles attrapées de manière spectaculaire (ce que les commentateurs appellent “web gems”, par les joueurs ou par les spectateurs d’ailleurs. Il faut aussi apprécier les “double plays”, quand plusieurs joueurs sur bases sont éliminés d’un coup, et que dire des performances des lanceurs? Vous avez déjà essayé de lancer une balle à 150 km/h en visant une cible de la taille d’une feuille A3 située à 20 mètres de vous? Non? Essayez pour voir (de préférence loin de vos fenêtres et autres objets fragiles)..

Il y a donc des moments forts récurrents dans chaque manche et beaucoup de suspense. Même si un match paraît gagné d’avance, et donc dénué d’intérêt au premier abord, on peut éventuellement se concentrer sur le lanceur, qui va peut-être réussir un “perfect game” (c’est-à-dire ne concéder aucun coup (hit) du match). C’est presque arrivé à Yu Darvish lors du deuxième match de la saison cette année, mais le dernier frappeur qui lui a fait face dans la dernière manche a réussi à obtenir un “hit”:

L’un des principaux attraits du baseball, et de tous les sports américains, est celui du “fantasy baseball”, c’est-à-dire d’une compétition organisée souvent entre amis, où chacun est le manager d’une équipe imaginaire, composée de joueurs réels du championnat. Chaque jour, les performances réelles de ces joueurs donnent un certain nombre de points à chaque équipe, et à la fin de la saison on voit qui avait le plus de flair pour constituer son équipe. Cela permet de donner une autre dimension au sport: on ne s’intéresse plus uniquement à son équipe favorite, mais les joueurs qu’on a mis dans son équipe imaginaire, et on suit avec avidité leurs statistiques, tout en étant à l’affût de joueurs émergents qu’on voudra récupérer avant les autres managers.

3) “On ne peut pas y jouer entre copains de façon informelle, il faut trop d’équipement”.

official major league baseball American life le blogC’est sûr que si vous comparez le baseball au foot, il faut de l’équipement et un peu de monde. On ne peut pas jouer au baseball tout seul avec un ballon, c’est sûr. Mais il ne faut pas plus d’équipement que pour jouer au tennis, finalement. On peut aussi pratiquer le baseball à un contre un, en faisant une partie de “catch” (qui prend ici un sens bien différent du sport auquel vous pensez, avec des hommes costauds en slip de bain qui font semblant de se taper dessus). “Playing catch”, c’est deux personnes munies de leur gant de baseball et une balle, et qui se lancent la balle à tour de rôle. Ca peut paraître dénué d’intérêt, mais d’une part, c’est un peu comme du handball avec des gants (ce qui est bien plus intéressant que du handball normal si on y réfléchit), et d’autre part, “playing catch” est le ciment de nombreuses relations père/fils aux Etats-Unis!

4) “Il y a trop de coupures pub.”

Certes, il y a plus de coupures pub que dans un match de foot, mais le format en 9 manches s’y prête bien. Il faut noter qu’il y a moins de pages de pub durant un match de baseball (qui dure entre 2 et 3 heures) que dans un match de football américain. Cependant, le fait d’avoir des coupures pub n’a rien de rédhibitoire.

Le baseball a un rythme bien particulier. C’est le sport de l’été: la saison dure d’avril à octobre. Quand la saison commence, c’est le signal de l’arrivée des beaux jours, et le baseball s’apprécie donc encore plus avec une assiette de barbecue dans une main et une bière dans l’autre (je fais d’ailleurs confiance à Todd pour vous proposer des suggestions culinaires dans ce sens). Bien souvent, la coupure pub est la bienvenue, surtout quand il faut aller chercher un autre paquet de chips, ou une autre bière.

beer hot-dog baseball, americanlife

Maintenant que vous êtes indéniablement convaincus de l’intérêt du sport, vous vous demandez sûrement comment suivre la MLB depuis la France. Dans les heures suivant chaque rencontre, des résumés détaillés sont disponibles sur le site de la MLB et chaque jour le site propose un match en streaming gratuit (MLB Free Game of the Day). Quant aux grandes dates à suivre, il y aura le All-Star Game, organisé cette année le 16 juillet, regroupant les meilleurs joueurs de chaque conférence (American League et National league). La composition de chaque équipe est déterminée par les fans qui votent sur le site internet de la ligue, et le match est accompagné de divers événements sympathiques, comme le Home Run Derby (compétition entre frappeurs pour voir qui aura le plus de home runs) et le celebrity softball game, où des stars d’autres domaines que le baseball se rencontrent.

Pour revenir aux choses sérieuses, la saison régulière termine fin septembre, et les playoffs ont lieu dès le 1er octobre. La finale, nommée de façon peut-être un peu pompeuse “World Series”, aura lieu à partir du 23 octobre.

yankees baseball american life le blogEnfin, maintenant que vous avez jeté votre maillot de Manchester United et que vous avez acheté un gant de baseball, il ne vous reste plus qu’à choisir une équipe de MLB à soutenir, et là encore, je peux vous donner quelques conseils. Avant toute chose, sachez qu’il est formellement interdit de soutenir les New York Yankees: c’est l’équipe la plus titrée, et elle compte déjà bien assez de supporters comme ça. Et puis il y a déjà tellement de gens en France qui portent la casquette des Yankees (sans avoir aucune idée de l’équipe à laquelle le logo fait référence…) que vous ne vous sortiriez pas du lot. Soyons pragmatiques: il vaut mieux choisir une équipe qui est dans le fuseau horaire le plus proche de nous, afin d’avoir des chances de pouvoir suivre leurs matchs à des heures décentes. Il faut donc éviter les équipes de la côte ouest, sauf si vous aimez vous lever à 4h du matin. Enfin, pour éviter de déprimer, autant porter son choix sur une bonne équipe, qui a des chances de gagner. Cette saison, il y a les Boston Red Sox, évidemment rivaux des Yankees, qui ne sont pas mauvais, donc ça tombe bien pour nous. Cela dit, je ne porte pas vraiment les équipes de Nouvelle Angleterre dans mon cœur, donc pourquoi ne pas leur préférer les Washington Nationals, qui ont un lanceur fantastique (Stephen Strasburg et ses trajectoires hallucinantes) et un excellent frappeur au look impeccable (Bryce Harper). Cela dit, ils font un début de saison assez moyen, mais comme la saison est longue, ça pourrait changer. Un peu plus à l’ouest, il y a les St Louis texas-rangers american lifeCardinals, l’équipe la plus convaincante pour l’instant, mais leur principal défaut est d’avoir battu les Texas Rangers en finale il y a deux ans. Vous l’aurez compris, la seule équipe à soutenir, celle qui répond à tous mes critères, c’est les Texas Rangers: ils ont une bonne équipe, un nom qui vous fera penser à Chuck Norris, et personne (à part moi) ne porte leur casquette en France. Et puis vous pourrez toujours vous sentir honorés de soutenir la même équipe que George W.Bush, qui en fut même le président pendant quelques années.

Guillaume.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,


About the Author

Guillaume

Je suis professeur d'anglais à l'université. Anglophile depuis ma naissance (ou pratiquement), j'ai depuis peu basculé dans le camp américain, et ai compris que les Etats-Unis sont le meilleur pays du monde. Ma mission sur ce blog sera de vous tenir au courant de l'actualité des sports américains, et de vous convaincre de leur infinie supériorité vis-à-vis des sports préférés des Français.



5 Responses to Baseball: le passe-temps de l’Amérique

  1. Philippe says:

    Guillaume,
    Un grand bravo pour ce texte que je ne manquerai pas à transmettre à différents amis qui ne comprennent pas… je me sent moins seul…
    Je suis tombé dans le monde du baseball et de la passion des US lorsque j’ai découvert, à 14ans, dans mon grenier un équipement complet de base ball marqué « spécial service US Army » que les GI’s avaient laissé à mon père en 1945
    En 1983 les casquettes étaient rares dans les rues françaises… j’ai passé mes premières années à apprendre seul ce sport avec un matos de 40ans d’âge (et des poches très petites sur les gants, houille!!)
    Après 4 ans de baseball en régional avec un entraineur (avec l’esprit US de ce sport) j’ai fini par décrocher pour me concentrer sur ma vie professionnelle et familiale.
    Actuellement je prends plaisir pour le “playing catch” père/fils qui à 8ans, il accroche bien mais pas de club à l’horizon.
    Le baseball est vraiment le meilleur Sport qui existe,
    J’ai pu avoir la chance d’aller voir un match au Yankee Stadium en 97, quel plaisir de voir assit à cotés de soi une famille complète avec un enfant de 3ans sur les genoux, et des applaudissements généraux lors des belles actions… je doute que l’on voit ça un jour lors d’un match du Paris saint Germain!
    16 ans déjà qu’est-ce ça me manque… un jour viendra…

    Encore félicitations, et au plaisir de te lire pour de nouveaux articles.
    Philippe.

  2. Jacob says:

    C’est une bonne introduction au baseball pour les francais. Quand meme, je me demande si un clip tel que
    http://www.youtube.com/watch?v=okPgKHMDxIQ
    pourrait encore mieux expliquier ce sport uniquement americain.

  3. JPF says:

     » J’ai depuis peu basculé dans le camp américain, et ai compris que les Etats-Unis sont le meilleur pays du monde. Ma mission sur ce blog sera de vous tenir au courant de l’actualité des sports américains, et de vous convaincre de leur infinie supériorité vis-à-vis des sports préférés des Français. »

    J’espère que ce que je viens de lire dans cet article est du second degrés…Si vous étiez un fin connaisseur du sport en général vous n’auriez pas un avis à ce point tranché et partisan au point de dénigrer les autres sports dans leur « infinie infériorité ». D’autant que le baseball n’est pas un sport… mais un jeu. Vos jugements à l’emporte et votre manque de recul font peur… sans parler de l’honneur d’encourager la même équipe que G W Bush…

    Aller dites moi la vérité cet article est un fake n’est-ce pas ?

  4. Manfred says:

    Un article intéressant en effet, bravo !

    Je doute tout de même qu’une personne non receptive à la culture américaine soit convaincue par cet article. Je pense que quelqu’un n’ayant jamais essayé de rattraper ou lancer une balle, ou de frapper ne comprendra pas la difficulté ou même l’attrait que l’on peut avoir pour ce sport !

    Je parle d’expérience, ce n’est qu’après avoir pratiqué que j’ai pris du plaisir à regarder les Rangers dans les meilleurs moments comme dans les pires l’année dernière. Avant cela, il était courant que je m’endorme devant un match. D’ailleurs si cela peut te rassurer, tu n’a pas l’exclusivité de leur casquette en France 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑

css.php